Suitcase Fusion vient de passer à un niveau supérieur. Trouvez vos polices plus rapidement

Les polices et les ressources numériques, enfin ensemble. Découvrez les nouveautés d’Extensis Connect

Suitcase Fusion est devenu Connect Fonts ; et c’est encore mieux ! Démarrer l’essai

Quelle est la meilleure police pour les personnes atteintes de dyslexie ?

La dyslexie est un trouble d’apprentissage du langage qui toucherait près d’un milliard de personnes dans le monde. Il a été démontré à maintes reprises que les déficits visuels observés chez les personnes atteintes de dyslexie sont un effet secondaire plutôt qu’une cause de ce handicap. Et bien qu’un nombre considérable de recherches aient été menées sur le traitement de la dyslexie, il y a un petit détail qui est parfois négligé. Étant donné que la dyslexie affecte principalement la capacité d’une personne à lire et à orthographier, comment le choix de la police de caractères affecte-t-il la lisibilité d’un document ?

Avant de nous lancer, si vous n’êtes pas dyslexique, vous ne comprenez peut-être pas à quel point vivre avec ce trouble peut être difficile. Si vous voulez savoir ce que cela fait d’être dyslexique, essayez de lire cette police. Ce n’est qu’en comprenant ce trouble que nous pourrons prendre les mesures appropriées pour le traiter.

Mais quelle est la meilleure police de caractères pour les personnes dyslexiques ? La réponse vous surprendra peut-être. Il s’avère que la meilleure police pour les personnes atteintes de troubles de l’apprentissage se trouve probablement juste sous vos yeux. Et ce n’est pas ce que vous pensez.

Comic Sans : le mythe de la dyslexie

Comic Sans est sans doute la police qui subit le plus de critiques et de moqueries. Pourtant, si Comic Sans est souvent un sujet de dérision, elle sauve la vie de nombreuses personnes atteintes de dyslexie. Aussi surprenant que cela puisse paraître, aucune étude scientifique n’a démontré que l’utilisation de Comic Sans améliorait de manière significative la lisibilité d’un document.

Cela signifie-t-il que Comic Sans n’est pas une bonne police pour les personnes dyslexiques ? Absolument pas. Les formes des lettres de la police Comic Sans sont très distinctives, ce qui expliquerait sa meilleure lisibilité. Plus précisément, presque toutes les lettres de cette police sont uniques ; seuls le b et le d sont réfléchis. Les lettres sont donc très facilement identifiables, ce qui pourrait expliquer pourquoi cette police permet aux personnes dyslexiques de se concentrer plus facilement sur les différentes parties des mots.

Mais ce n’est qu’une partie de l’histoire. Lorsque Vincent Connare a entrepris de créer une nouvelle police de caractères pour Microsoft en 1994, il n’essayait pas de concevoir une police que les gens aimeraient détester. En fait, il n’essayait pas du tout de créer une nouvelle police de caractères :

« Comic Sans n’a PAS été conçue comme une police de caractères, mais comme une solution à un problème concernant la partie souvent négligée de l’interface d’un programme informatique : la police de caractères utilisée pour communiquer le message.

« Lorsque j’ai conçu Comic Sans, il n’était pas question d’inclure la police dans d’autres applications que celles destinées aux enfants. C’est une idée qui m’est venue quand j’ai vu la police Times New Roman être utilisée de manière inappropriée ». - Vincent Connare, créateur de Comic Sans

À l’origine, Connare a conçu Comic Sans pour Microsoft Bob, une sorte de précurseur du tristement célèbre Clippy. Microsoft Bob a été conçu pour montrer aux utilisateurs comment faire fonctionner Windows 95 grâce à l’utilisation d’un chien de dessin animé dont la parole était censée être rendue en Comic Sans. Comic Sans n’a finalement pas été utilisée dans Microsoft Bob, mais elle a été incluse dans le système de polices de Microsoft, assurant sa disponibilité à grande échelle pour les décennies à venir.

Ses lettres aux formes distinctives et sa facilité d’accès en font une police appréciée par la plupart des personnes dyslexiques. Cependant, Comic Sans n’a pas été conçue comme une police de caractères, et encore moins comme une police de caractères pour les personnes atteintes de ce trouble. Cela veut-il dire qu’une marge d’amélioration est possible ? Si Connare a obtenu ce résultat sans même essayer, un autre concepteur de caractères pourrait-il créer une police encore meilleure ?

Quelles sont les meilleures polices pour les personnes ayant des difficultés d’apprentissage ?

Plusieurs concepteurs de caractères ont relevé ce défi, avec les résultats suivants :

  • Read Regular utilise des caractères uniques et simplifiés, sans aucun embellissement.
  • Dyslexie a été conçue pour réduire les risques que les personnes atteintes de dyslexie inversent par inadvertance les lettres, un symptôme courant de ce handicap. Le centre de gravité des lettres de Dyslexie est placé plus bas que celui de nombreuses autres polices.
  • OpenDyslexic adopte la même approche que Dyslexie mais va encore plus loin.
  • Sylexiad adopte une approche différente, en essayant de reproduire un texte écrit à la main.

Contrairement au créateur de Comic Sans, les créateurs de toutes ces polices de caractères se sont attachés à créer des polices spécialement conçues pour les personnes dyslexiques. L’inconvénient, c’est qu’aucune de ces polices n’est aussi répandue que Comic Sans. La création de Connare a suivi la vague de la publication assistée par ordinateur, alors que toutes ces autres polices sont beaucoup plus obscures. Et malheureusement, aucune de ces polices n’a été scientifiquement prouvée comme améliorant la lisibilité.

Ces polices sont de bonnes options pour les personnes atteintes de dyslexie

Comic Sans est largement disponible et compte déjà des fans parmi les personnes dyslexiques. Mais que faire si vous ne voulez pas utiliser Comic Sans ? Quelles sont les polices de caractères qui sont non seulement agréables à regarder, mais dont il a été scientifiquement prouvé qu’elles améliorent la lisibilité ?

Vous n’avez pas besoin de chercher bien loin.

Les meilleures polices pour les personnes souffrant de troubles de l’apprentissage sont probablement sur votre ordinateur en ce moment même. Elles sont largement disponibles dans les applications Windows, MacOS et Adobe Creative Cloud.

Les voici : Helvetica, Courier, Arial et Verdana.

Dans une étude classique sur les polices de caractères les plus faciles à lire pour les personnes dyslexiques, les chercheurs ont constaté que ces trois caractéristiques amélioraient considérablement la lisibilité :

  • Sans-serif
  • Roman
  • Monospaced

Dans cette étude, Helvetica, Courier, Arial et Verdana sont arrivés en tête en termes de performance de lecture et de préférence subjective. Une autre conclusion importante a été tirée de cette étude : la mise en italique de n’importe quelle police de caractères diminue considérablement sa lisibilité. Il est important de prendre en compte ce point avant de concevoir le rapport trimestriel de votre entreprise dans une police avec empattement italique de 9 pt comme le Times New Roman.

Comment choisir la bonne police ?

Une police peut véhiculer la voix d’une marque dans un design (c’est-à-dire : gras et fort, fin et fluide), et peut également donner le ton à chaque interaction avec le public. Ainsi, lorsque vous concevez des documents marketing pour votre entreprise ou que vous développez de nouvelles campagnes pour vos clients, choisissez une police facile à lire, en grande comme en petite taille. La police de caractères ne doit jamais dominer le message.

Lorsque vous chercherez la police à utiliser pour votre prochain projet, pensez à des polices adaptées à la dyslexie, comme celles dont nous avons parlé. Bien qu’il ait été scientifiquement démontré que Helvetica, Courier, Arial et Verdana améliorent la lisibilité chez les personnes atteintes de dyslexie, votre choix ne se limite pas à ces quelques polices. Recherchez des polices sans empattement et de style roman, puis vérifiez si elles sont disponibles en version à chasse fixe.

Enfin, ne soyez pas trop dur avec Comic Sans. Cette police, qui à première vue semble enfantine ou informelle, peut en fait être la seule police pouvant être déchiffrée par certaines personnes. Si un employé veut utiliser Comic Sans et que cela n’entre pas en conflit avec les besoins de l’entreprise, laissez-le faire. Cela pourrait être un problème beaucoup plus important pour lui que pour vous.

 

Dans vos futures recherches de polices, n’oubliez pas qu’il n’y a aucune garantie que toutes les polices portant le même nom s’imprimeront ou s’afficheront de la même manière. Même de minuscules variations entre les caractères peuvent affecter le crénage et le suivi. Recherchez un gestionnaire de polices avec une correspondance exacte des polices pour éviter ce type d’erreurs.

CHOISISSEZ LA BONNE POLICE À CHAQUE FOIS