Suitcase Fusion vient de passer à un niveau supérieur. Trouvez vos polices plus rapidement

Les polices et les ressources numériques, enfin ensemble. Découvrez les nouveautés d’Extensis Connect

Suitcase Fusion est devenu Connect Fonts ; et c’est encore mieux ! Démarrer l’essai

La méthode R.E.D. : une solution simple pour gérer vos fichiers pendant la disparition des polices PostScript de type 1

Avez-vous remarqué des nouveautés dans Photoshop ces derniers temps ? Même si le texte de votre projet vous semble acceptable, dès que vous essayez de le modifier, une fenêtre contextuelle peut apparaître vous indiquant que la police d’un ou de plusieurs calques de texte est manquante.

Photoshop-Missing-Fonts-Error-img-D

Vous recevez très probablement ce message contextuel car la police en question est une police PostScript de type 1, qu’Adobe a commencé à éliminer progressivement de ses applications créatives et mettra complètement fin à sa prise en charge d’ici janvier 2023.

Lorsque vous vous attardez plus longuement sur la fin de la prise en charge des polices PostScript, il peut être surprenant de voir combien de polices PostScript votre entreprise utilise. Elles sont présentes partout, des travaux du client à la documentation interne. La perspective d’essayer de gérer toutes ces polices est suffisante pour faire tourner la tête de n’importe qui.

Les professionnels de la création devront évaluer comment leurs documents seront affectés et comment gérer au mieux cet impact. Dans notre récent webinaire « Planification de la disparition des polices PostScript », nous avons présenté une méthode, que nous appelons la méthode R.E.D. (Replace, Embed ou Discard (Remplacer, Incorporer ou Ignorer).

Qu’est-ce que la méthode R.E.D. ?

Une fois que vous avez conçu un plan d’action qui est le mieux adapté à votre entreprise et que vous avez examiné vos documents pour les polices PostScript d’Adobe, vous pouvez classer vos fichiers en trois catégories : les documents où vous remplacerez les polices, les documents où vous incorporerez les polices ou les documents que vous ignorerez. Décomposons encore un peu plus chacune de ces étapes.

1. Remplacer

Pour les documents qui sont en diffusion régulière, qui sont utilisés comme modèles pour de futurs documents ou pour les projets en cours de traitement, vous devez remplacer votre police PostScript Adobe par une police OpenType ou TrueType. Les outils de gestion des polices comme ceux d’Extensis peuvent faciliter cette tâche avec des fonctionnalités telles que QuickMatch, qui (comme son nom l’indique) fait correspondre votre police PostScript actuelle à une police OpenType ou TrueType de votre collection. Ces outils trouvent parfois exactement la même police que vous utilisez déjà, mais au format préféré. Il arrive également que ces outils trouvent des polices de substitution avec de nombreuses caractéristiques de conception identiques à celles de la police PostScript actuelle pour ne pas perturber votre conception.

Cas d’utilisation

  • Vous travaillez sur un projet en direct et réalisez qu’il utilise une police PostScript. Les polices doivent être remplacées avant qu’Adobe n’abandonne la prise en charge, sinon cela pourrait avoir un impact sur vos délais lorsque ces polices cesseront de fonctionner en cours de projet.
  • Un client vous demande d’apporter une correction à un document plus ancien contenant des polices PostScript. Vous devrez remplacer la police existante en plus d’effectuer la modification.
2. Incorporer

Vous constaterez peut-être que vous avez des documents dans votre DAM qui ne nécessitent pas de mises à jour, mais que vous les référencez occasionnellement ou que vous avez besoin d'en faire une copie papier de temps en temps. Dans ce cas, vous pouvez incorporer les polices PostScript, puis télécharger le document en tant que fichier PDF pour impression. C’est comme prendre un instantané d’un document et l’archiver.

Alors, que faites-vous des fichiers sources ? Étant donné qu'il s'agit de types de documents que vous n'aurez probablement plus jamais besoin de modifier, posez-vous la question de l'utilité de supprimer maintenant les fichiers sources.

Cas d’utilisation

  • Vous avez réalisé un travail pour un ou des clients avec lesquels vous ne travaillez plus, mais vous aimeriez toujours sortir le produit occasionnellement.
  • Certains documents utilisent des polices PostScript et vous ne trouvez pas de police de substitution appropriée. Vous décidez d’incorporer la police afin de pouvoir continuer à sortir le projet sans avoir à mettre à jour les polices.
3. Ignorer

Tout au long de ce processus, vous découvrirez peut-être que votre DAM est un peu en désordre. C’est donc le moment idéal d'appliquer la méthode de rangement Marie Kondo et de vous débarrasser de tous les fichiers qui ne vous apportent plus rien.

Si vous n’avez pas à cœur de vous séparer de ces documents, il est bon au moins de les séparer de vos fichiers quotidiens (et d'incorporer la police, comme à l’étape précédente) pour qu’ils ne causent pas de problèmes.

Cas d’utilisation

  • Vous disposez de vieux documents qui ne sont plus pertinents pour votre travail ou votre production créative et qui ne vous inspirent plus. Vous savez que vous n’aurez plus besoin de vous y référer.
  • Vous avez gardé des documents que vous pensez être encore utiles un jour, mais auxquels vous n'avez pas touché depuis plus de 10 ans et vous n'avez pas d'argument pour les dépoussiérer.
  • Votre serveur de fichiers manque d’espace disque. Plutôt que d'investir dans un espace de stockage, vous décidez de purger votre serveur des anciens travaux, en particulier ceux qui utilisent des polices PostScript.

Mais avant toute chose, comment faire pour trouver vos polices PostScript ?

La méthode R.E.D. ne représente qu’une étape dans la gestion de vos polices PostScript à la suite de l’annonce de la fin de la prise en charge par Adobe. Il y a quelques étapes cruciales que vous devrez suivre avant d'implémenter la méthode R.E.D. dans votre propre DAM.

La situation de votre entreprise déterminera la façon dont vous utilisez et gérez vos polices PostScript. Le résultat de votre audit sera différent de celui des autres audits car vous avez des besoins et des objectifs commerciaux uniques.

Pour implémenter la méthode R.E.D., vous devez également savoir combien de polices PostScript Adobe vous utilisez, connaître leur emplacement de stockage et qui peut y accéder. Dans notre blog, , « Les risques cachés d’une mauvaise utilisation des licences de polices », nous constatons que, d’après nos recherches, la bibliothèque de polices d’un professionnel de la création contient en moyenne plus de 4 500 polices. Pour de nombreuses entreprises, les polices sont stockées à divers endroits sur les serveurs, le cloud et les boîtes de réception de l’entreprise.

La méthode R.E.D. peut vous permettre de simplifier votre processus lorsqu’il s’agit de gérer la fin de la prise en charge des polices PostScript. Et nous vous accompagnons à chaque étape du processus. Si vous souhaitez connaître les dernières informations sur la disparition des polices PostScript et entendre des experts en gestion de polices parler de la meilleure façon de gérer votre propre collection de polices, consultez dès à présent notre Hub de ressources PostScript. Nous continuerons à mettre à jour cette page Web au fur et à mesure.