Suitcase Fusion vient de passer à un niveau supérieur. Trouvez vos polices plus rapidement

Les polices et les ressources numériques, enfin ensemble. Découvrez les nouveautés d’Extensis Connect

Suitcase Fusion est devenu Connect Fonts ; et c’est encore mieux ! Démarrer l’essai

Reconsidérer le succès créatif : comment changer votre point de vue sur la chance, la motivation et les opportunités ?

Tara Storozynsky
août 12, 2021

Vous a-t-on déjà dit que vous aviez de la « chance » d’avoir obtenu un certain poste, de travailler avec un certain client ou d’avoir remporté un certain projet ? Si c’est le cas, cela a pu vous vexer quelque peu ou au contraire vous faire sourire, car vous savez pertinemment tout le travail que vous avez dû fournir pour en arriver là.

Lorsque nous pensons à notre propre réussite, nous avons tendance à nous concentrer sur tous les efforts que nous fournissons. Et nous ne nous rendons pas toujours compte que la chance peut jouer un rôle. Nous nous rappelons avoir travaillé tard le soir et les week-ends, avoir mis tout en œuvre pour acquérir de nouvelles compétences et nous être relevés sans relâche après chaque échec pour recommencer à zéro.

De plus, lorsque nous sommes témoins des réussites d’autres personnes, nous ne voyons généralement que la partie émergée de l’iceberg. Nous assistons au lancement de la campagne, à la remise d’un prix prestigieux ou nous recevons une notification de leur nouveau poste sur LinkedIn. Mais nous ne voyons pas toutes les étapes qui les ont menées à ce résultat. Et puisque nous ne connaissons pas le processus qui se cache derrière chaque résultat, il est facile de penser que la réussite des autres ne relève que de la simple « chance ».

Cette erreur de perception est tout à fait courante. Le biais égocentrique est en effet inhérent à la nature humaine. Le biais égocentrique signifie simplement que, puisque nous ne percevons le monde que de notre propre point de vue, nous estimons que nos contributions sont plus importantes qu’elles ne le sont réellement.

Le biais égocentrique peut ainsi fausser notre jugement du travail créatif accompli par autrui. Nous pouvons donc penser à tort que la réussite des autres est due à la chance plutôt qu’à leur investissement, car nous n’avons tout simplement pas conscience des efforts qu’ils ont dû fournir pour parvenir à ce résultat. Si cette situation peut être frustrante, elle est également très problématique pour la communauté créative dans son ensemble. Le secteur de la création est très compétitif et peut souvent se montrer subjectif. Et puisqu’il est facile de se comparer aux autres dans des domaines compétitifs, cette illusion de chance peut démotiver les créatifs les plus assidus. Laisser place à cette illusion de chance risque de favoriser le ressentiment, la tristesse et, en fin de compte, l’épuisement.

Il se peut aussi que vous perdiez votre sentiment d’appartenance à cette grande communauté créative. Certes, cela n’a pas l’air si grave en apparence. Mais si vous ne vous sentez pas en phase avec votre communauté, travailler risque de devenir moins agréable. L’inspiration est plus difficile à trouver. Se constituer un réseau devient synonyme de corvée. Et célébrer la réussite des autres peut prendre des allures d’apparat, plutôt que de véritable soutien.

En modifiant notre vision de la chance et de la créativité, nous pouvons changer notre perception de l’autonomisation, apprécier le travail accompli par les autres et nous sentir plus proches de la communauté créative. Faisons le point.

 

grayscale-surreal-mural-street-art-img-D

Photo prise par Elcarito sur Unsplash.

 

Travailler dur porte ses fruits (et ce n’est pas toujours ce que l’on croit)

Le milieu d’où l’on vient peut avoir une influence sur nos chances de poursuivre certaines études, de mettre un pied dans la vie active et de faire évoluer notre carrière. Bien que vous ne puissiez pas changer les éléments qui ne dépendent pas de vous, vous pouvez parfaitement prendre les rênes des facteurs que vous pouvez contrôler. Qu’il s’agisse de manier les outils numériques ou de faire du relationnel, vous pouvez acquérir de nombreuses compétences qui augmenteront vos chances de mener une brillante carrière créative.

Une personne dotée d’une solide conscience professionnelle et désireuse d’améliorer ses compétences est souvent un meilleur candidat qu’une personne ayant peu de conscience professionnelle et un portfolio impressionnant. Et les responsables du recrutement le savent. Est-il possible qu’une personne ayant peu de conscience professionnelle, mais possédant un brillant portfolio ou ayant effectué un stage prestigieux, décroche le poste et pas vous ? Bien sûr. Cela arrive souvent. Toutefois, si cette personne ne se montre pas à la hauteur, elle ne pourra pas exercer ces fonctions avec succès.

Tout le monde n’est pas prêt à consacrer le temps et les efforts nécessaires pour obtenir d’excellents résultats. Et c’est ce qui peut faire la différence. Si vous voulez décrocher le poste de vos rêves, travailler avec un client prestigieux, faire valoir vos compétences ou atteindre vos objectifs, vous devez y consacrer les efforts nécessaires.

Certains de ces « efforts » sont évidents. Savoir utiliser différentes applications et faire attention aux détails sont des choses assez simples, mais de nombreuses qualités personnelles entrent également en jeu.

  • Collaborer est essentiel. Si vous êtes concepteur, vous devez travailler en étroite collaboration avec des rédacteurs. Si vous fabriquez de beaux éléments de décoration, vous avez tout intérêt à fournir toutes les informations nécessaires aux détaillants et à avoir des conversations productives avec ces derniers. Et bien sûr, il faut savoir bien communiquer avec les clients. Adopter une approche collaborative pour les projets créatifs peut être bénéfique pour votre entreprise, votre réseau et, en fin de compte, votre carrière.
  • S’organiser. Même si votre travail suscite l’admiration, le désordre créatif peut nuire à votre productivité et générer un stress inutile. Mettez un point d’honneur à organiser vos ressources et à simplifier vos processus de travail pour gagner en productivité.
  • Faire preuve de fierté et de flexibilité. Ce point est un peu plus délicat. D’un côté, la façon dont vous présentez votre travail et en parlez est importante. Il s’agit d’un art à part entière. Soyez fier de votre travail et veillez à donner le meilleur de vous-même. Mais attention : ne soyez pas non plus trop attaché à votre travail et ne vous mettez pas sur la défensive si l’on vous fait des critiques constructives. Parfois, il faut être prêt à modifier, à repenser, à supprimer ou à refaire complètement son travail. Bien que ce dernier puisse ne pas correspondre à la vision d’une partie prenante, vos efforts seront appréciés, tout comme votre positivité et votre flexibilité.

Même si vous n’atteignez pas toujours votre objectif, vous vous en approcherez davantage à force de persévérance. Et n’oubliez pas que votre carrière est un marathon, pas un sprint. Le travail que vous fournissez peut « ne pas porter immédiatement ses fruits », mais il finira par être bénéfique à votre carrière.

 

street-art-banana-mural-img-D

Photo prise par Eugene Chrystiakov sur Unsplash.

 

La fortune sourit aux audacieux

Si nous travaillons tous aussi dur que possible, comment pouvons-nous avoir de la chance ? Est-ce le fruit du hasard ?

Nous pensons que vous pouvez attirer la chance. Au lieu d’attendre que les opportunités tombent du ciel, créez-les. Établissez des objectifs, développez vos compétences, mettez à profit votre dynamisme et élargissez votre réseau tafin de créer des opportunités en interne pour votre poste actuel, en externe dans différentes entreprises, et de manière indépendante pour vos projets qui vous permettent d’orienter votre carrière.

Postulez à l’emploi que vous convoitez, même si vous n’avez pas toutes les qualifications requises. Exprimez-vous si vous avez une excellente idée pour un nouveau client ou un nouveau projet. Présentez-vous à ce directeur artistique dont vous aimez le travail. Acceptez un projet qui vous permettra d’accroître votre visibilité, même s’il ne fera pas nécessairement augmenter votre compte en banque. Envoyez ce projet dont vous êtes fier à un site web ou à un magazine.

Se mettre en avant n’est pas toujours synonyme de réussite, mais cela la rend plus probable. Outre une nouvelle fonction ou une nouvelle récompense, sortir de sa zone de confort présente des avantages très concrets. Vous développerez votre réseau, présenterez vos idées avec plus d’assurance et peaufinerez votre portfolio à la perfection. Plus important encore, vous serez plus à l’aise et plus confiant à l’idée de vous aventurer en territoire inconnu.

Et, qui sait, vous pourriez bien décrocher le poste de vos rêves.

Reconnaissez le mérite des autres

Bien entendu, la réussite de nombreuses personnes n’est pas uniquement le fruit d’un travail acharné. Nous sommes conscients que les industries créatives peuvent manquer de diversité et que la chance peut jouer un rôle essentiel dans la réussite. Toutefois, si vous pensez que ces avantages sont plus importants que les efforts individuels fournis, vous ne vous rendez pas service à vous-même ni à la communauté créative.

Si vous ne travaillez pas tous les jours en étroite collaboration avec les membres de votre équipe, il est peu probable que vous ayez une idée précise de la quantité de travail qu’ils fournissent. Et étant donné que vous ne connaissez pas précisément la quantité de travail que chaque membre accomplit, il est important de ne pas dévaloriser leurs réussites en les qualifiant de simples « chances ».

De nombreux facteurs entrent en compte lorsque des opportunités se présentent et lorsque les personnes parviennent ou non à les saisir. Il est important d’accorder le bénéfice du doute à tout le monde, y compris à ceux qui n’ont pas encore eu de chance.

Ne partez pas du principe que les autres sont forcément moins talentueux ou moins dévoués que vous. Gardez l’esprit ouvert et faites preuve de respect et de compassion envers vos collègues créatifs. Comme nous l’avons précédemment mentionné, vous pouvez attirer la chance. Et par conséquent, vous pouvez améliorer la chance d’autres créatifs.

Privilégiez la compassion et oubliez la comparaison

Si nous rejetons la réussite d’une personne, c’est bien souvent parce que nous nous comparons à elle. À l’ère des médias sociaux, il est quasiment impossible de faire abstraction des informations diffusées sur nos réseaux sociaux qui peuvent susciter de l’insécurité ou de l’envie. La bonne nouvelle, c’est que vous avez le pouvoir de changer votre point de vue et de vous efforcer de vous montrer plus positif, plus curieux et plus solidaire.

Imaginons que vous appreniez que le travail d’un de vos anciens camarades de classe a été publié dans un magazine. Votre premier réflexe pourrait être de comparer ses réussites aux vôtres. Vous pourriez parcourir l’article en vous disant qu’il a eu de la chance, ou même commencer à vous dire qu’il a toujours été « tellement chanceux ». Si vous pensez ainsi, c’est parce que vous avez décidé que cette personne a plus de chance que vous et que c’est pour cette raison qu’elle réussit mieux. Mais vous pouvez en tirer une leçon.

Essayez de focaliser votre énergie sur la curiosité et non sur la comparaison. Comment cette personne a-t-elle accompli ce projet ? Qu’est-ce qui l’a rendu intéressant et percutant et permis de gagner en visibilité ? Comment présente-t-elle son travail ? Comment cet article a-t-il pu être publié dans ce magazine ?

Ces sentiments négatifs sont aussi des occasions d’apprendre. Vous pouvez en découvrir davantage sur le secteur, les tendances créatives, le réseautage ou sur vous-même.

En vous efforçant de poser vous des questions, vous finissez par vous intéresser à son travail de manière plus approfondie. Vous vous rendez compte de l’inspiration dont cette personne a fait preuve et des efforts qui ont été fournis. Les émotions désagréables telles que l’apathie, l’envie ou le ressentiment peuvent alors laisser place à la joie que vous pouvez ressentir pour votre ancien camarade de classe. Apprécier et célébrer les réussites d’autrui est le fondement d’une communauté créative solidaire et prospère.

 

mary-popins-street-art-pride-mural-img-D

Photo prise par Pascal Bernardon sur Unsplash.

 

La reconnaissance est essentielle

Nous savons que vous travaillez dur. Cependant, avec le recul, vous vous rendrez compte que vous avez eu de la chance à plusieurs reprises. Et même beaucoup de chance.

Peut-être que quelqu’un a quitté la petite agence où vous étiez stagiaire et vous a permis de décrocher votre premier emploi rémunéré. Peut-être que vous avez fait une si bonne impression à un seul client qui vous rémunère bien que vous avez pu lancer et développer votre activité en vous mettant à votre compte. Peut-être que vous avez eu une inspiration qui vous a permis de créer quelque chose de vraiment unique et inattendu pour une campagne.

Vous avez travaillé dur, mais vous avez aussi eu la chance d’avoir la possibilité de faire vos preuves. En vous montrant reconnaissant, vous saurez reconnaître et apprécier la chance que vous avez eue. Vous serez ainsi plus satisfait de votre carrière et plus heureux en général.

Les opportunités vont et viennent, mais adopter un point de vue différent peut être synonyme d’inspiration et de motivation tout au long de votre vie. N’oubliez pas qu’en fin de compte, c’est vous qui façonnez votre destin créatif. Quels que soient vos rêves, nous vous souhaitons de réussir !

 

Ne laissez pas de petits problèmes de police vous empêcher de réussir. La gestion des polices peut être le meilleur allié d’un concepteur.

 

Mettre de l’ordre dans vos polices