Suitcase Fusion vient de passer à un niveau supérieur. Trouvez vos polices plus rapidement

Les polices et les ressources numériques, enfin ensemble. Découvrez les nouveautés d’Extensis Connect

Suitcase Fusion est devenu Connect Fonts ; et c’est encore mieux ! Démarrer l’essai

Même si Adobe a annoncé la fin de la prise en charge des polices PostScript en 2021, de nombreux professionnels de la création ne savent toujours pas vraiment ce que cela signifie pour eux et leur entreprise, ni quelles polices exactement sont concernées, ni même pourquoi Adobe a pris cette décision.

Selon un récent sondage mené auprès de nos propres clients, plus d’un tiers des créateurs n’étaient toujours pas au courant de l’annonce, tandis qu’un autre tiers l’était, mais ne savait pas comment procéder. Étant donné que la disparition des polices PostScript concerne des applications comme Photoshop, il est plus important que jamais de clarifier correctement cette annonce de savoir quelles polices sont concernées afin que vous et votre équipe puissiez prendre des mesures pour garder une longueur d’avance sur ces changements.

Inspiré par le fil de discussion passionnant « Explain It Like I’m 5 » de Reddit, voici une ventilation des polices PostScript pour débutants : terminologie, attributs et raisons de la fin de la prise en charge par Adobe.

infographic-graphic-blog-reference-img-D

Qu’est-ce qu’une police PostScript de type 1 ?

Les polices PostScript ont été développées par Adobe au milieu des années 80 spécifiquement pour les publications imprimées. Vous en avez peut-être déjà entendu parler, mais sous d’autres noms :

  • Adobe Type 1
  • Type 1 (ou T1)
  • PostScript (ou PS1)
  • Multiple Master (ou MM)

L’attribut le plus caractéristique des polices PostScript était la possibilité de conserver des polices vives et lisibles pour l’impression, même à de faibles résolutions. Les polices PostScript de type 1 comprenaient également des « indications » ou des instructions mathématiques pour combler les manques et traduire une police afin qu’elle soit toujours facile à lire. En fait, le « Type 1 » dans le nom « police PostScript de type 1 » est le nom de la version du logiciel qui comprenait le développement et l’ajout « d’indications ».

Pour cette raison, les polices PostScript comptaient parmi les polices les plus populaires là où toute impression était nécessaire, qu’il s’agisse de publication de livres, de journaux, de magazines ou de publicité imprimée. Elles sont toujours régulièrement utilisées aujourd’hui. En consultant notre base de données de polices clients, qui compte plus de 7 millions de polices, nous avons découvert qu’un quart d’entre elles étaient des polices PostScript.

Quelle est la différence entre les polices PostScript et OpenType ?

La police OpenType a été introduite par Microsoft en 1994. Adobe a souhaité l’intégrer en 1996 pour permettre un soutien supplémentaire au développement. Aujourd’hui, les polices OpenType et PostScript présentent des différences très distinctes :

D’une part, les polices PostScript sont spécifiques à leurs systèmes d’exploitation. Une police PostScript pour un ordinateur Windows nécessite un fichier spécifique pour s’exécuter sur le système d’exploitation Windows. Ce fichier est complètement différent du fichier nécessaire pour exécuter une police PostScript sur un Mac. Les polices OpenType ont été conçues pour utiliser les mêmes fichiers et pour produire le même résultat sur les deux systèmes d’exploitation. De cette façon, la police fonctionne de manière cohérente sur toutes les plates-formes. Aujourd’hui, à l’ère du numérique, c’est un élément essentiel pour rationaliser les flux de travail et permettre le partage de documents et de conceptions entre professionnels.

OpenType est un type de police incroyablement flexible. Il offre un jeu de caractères étendu, ce qui est extrêmement important dans notre monde globalisé. De plus, la police OpenType a été spécialement conçue pour s’adapter à un environnement numérique, permettant ainsi à la police de s’ajuster au fur et à mesure qu’elle passe des navigateurs Web à une application ou d’un environnement bureautique à un environnement mobile.

Pourquoi Adobe abandonne-t-il la prise en charge des polices PostScript ?

Les polices PostScript ont été conçues lorsque l’impression était le support préféré pour tout : publicité, divertissement, actualités, etc. Mais cette époque est révolue. Les polices PostScript n’ont tout simplement pas été conçues pour suivre un paysage technologique en constante évolution, et avec leur nombre de caractères limité, elles ne peuvent pas faire face à l’ajout de langues et d’alphabets aux systèmes d’exploitation traditionnels.

Pourquoi devrais-je me préoccuper de la disparition des polices PostScript ?

D’après Adobe, à partir de janvier 2023, Adobe Creative Suite ne reconnaîtra plus les polices PostScript, ce qui signifie que vous ne pourrez plus les utiliser, même si vous les avez installées sur votre système d’exploitation. Elles n’apparaîtront pas dans vos menus de polices, et toute utilisation existante des polices PostScript entraînera un message d’erreur pour ce calque de texte dans le programme de création.

Il est plus que probable que vous soyez affecté par la fin de la prise en charge par Adobe des polices PostScript. Dans un récent sondage, nous avons constaté qu’au moins la moitié de nos clients utilisent encore des polices PostScript dans les nouveaux travaux en réseau. De plus, 23 % de nos clients ne savent pas combien de polices PostScript se trouvent dans leurs collections ou combien sont actuellement utilisées activement, et avec une moyenne de 4 500 polices par collection, cela peut être extrêmement problématique.

Qu’advient-il de mes documents si je n’agis pas ?

Malheureusement, ignorer la fin de la prise en charge des polices PostScript ne fera pas disparaître le problème, encore moins ses répercussions. Comme les documents qui utilisent des polices PostScript ne peuvent pas être modifiés, le système peut essayer de s’adapter en trouvant la correspondance la plus proche de la police. Vous risquez de gâcher la mise en page de votre travail et de créer ainsi un chaos et une confusion retentissants lorsque vous reviendrez pour corriger l’erreur.

Ne puis-je pas simplement convertir mes polices PostScript en OpenType ?

Bien que la conversion de vos polices PostScript en polices OpenType puisse sembler une solution de contournement facile, elle peut causer plus de problèmes qu’elle n’en résout. Aussi « légitime » que puisse vous sembler un logiciel de conversion, l’utilisation d’un logiciel de conversion de polices ne peut pas parfaitement transformer une police PostScript en une police OpenType. Il est plus que probable que la conversion d’une police génère de légères erreurs qui endommagent l’intégrité de la police, l’amenant à se comporter différemment et à faire des ravages sur vos conceptions.

Et bien que cela soit assez problématique, la conversion de polices d’un type à un autre peut aller à l’encontre du contrat de licence d’utilisateur final (ou CLUF) de la fonderie. Aller à l’encontre de vos contrats de licence avec des fonderies ou des revendeurs de polices peut entraîner des problèmes juridiques et de grosses amendes qu’il est souhaitable d’éviter.

Que faire alors ?

Ne vous inquiétez pas, nous allons nous en sortir tous ensemble. Extensis est là pour vous aider à vous préparer à la fin de la prise en charge par Adobe des polices PostScript. Écoutez notre récent webinaire intitulé « La disparition des polices PostScript », ou bien rendez-vous sur le Hub de ressources PostScript pour en savoir plus sur l’annonce d’Adobe, ce qu’elle signifie pour les professionnels de la création comme vous, et les types d’actions que vous pouvez entreprendre pour commencer à gérer l’impact dès maintenant. Consultez le Hub de ressources PostScript >

Le sondage indique...

Nous avons demandé à nos utilisateurs de se prononcer sur la fin de la prise en charge par Adobe des polices PostScript. Découvrez ce qu’ils ont à dire au sujet de cette annonce, comment cela affecte leur utilisation des polices de type 1 et ce qu’ils prévoient de faire à ce sujet.

 

DÉCOUVREZ CE QUE LES AUTRES EN PENSENT