Suitcase Fusion vient de passer à un niveau supérieur. Trouvez vos polices plus rapidement

Les polices et les ressources numériques, enfin ensemble. Découvrez les nouveautés d’Extensis Connect

Suitcase Fusion est devenu Connect Fonts ; et c’est encore mieux ! Démarrer l’essai

Savoir réagir en cas de suppression de polices Adobe Fonts utilisées dans vos projets de création

Si vous avez récemment ouvert un projet créatif sous Adobe, vous avez peut-être constaté que certaines polices Adobe Fonts ont été supprimées de vos fichiers. Effectivement, le 15 juin 2020, Adobe a retiré 50 familles de polices (soit environ 700 polices) des fonderies typographiques Font Bureau et Carter & Cone. Ces polices ne seront donc plus synchronisées avec vos fichiers créatifs sous Adobe, hormis si vous en êtes propriétaire. Le retrait de ces polices Adobe Fonts peut poser problème dans le cadre de votre processus de création, voire dans la finalisation de votre projet. Nous avons donc souhaité prendre le temps de la réflexion pour préparer les prochaines suppressions de polices Adobe Fonts.

Quelle est l’incidence du retrait de polices Adobe sur vos fichiers créatifs et votre flux de travail ?

Pour vous adapter à ce changement, posez-vous deux questions : utilisez-vous l’une de ces polices ? Si oui, dans quelle mesure ? En bref, si vous ouvrez un fichier contenant l’une de ces polices, un message d’erreur va s’afficher. Le moment est donc venu de remplacer ces polices ou de les acheter. Si vous avez uniquement utilisé ces polices dans quelques fichiers, vous y verrez probablement peu d’inconvénients. En revanche, si vous utilisiez régulièrement ces polices avant que Adobe ne décide de les retirer de son catalogue, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

L’une des solutions est de faire l’inventaire des fichiers contenant ces polices et d’en faire l’acquisition. Du coup, elles vous appartiendront et vous pourrez les utiliser comme bon vous semble, sous réserve de respecter les conditions de la licence. Si cette solution peut sembler onéreuse en fonction du nombre de polices et de projets, cela peut néanmoins valoir le coup. Si vous n’utilisez ces polices que dans quelques projets, le montant de l’investissement peut certes être peu élevé. Au contraire, si ces polices sont employées dans le cadre de plusieurs projets, y compris dans des modèles, ce sera une toute autre histoire. Toutefois, pensez aux heures de travail que vous allez gagner.

Il existe cependant une autre solution : remplacer purement et simplement ces polices manuellement. Si cela semble, a priori, un jeu d’enfant, les designers sont quant à eux parfaitement conscients du temps et de l’énergie qu’il est nécessaire d’y consacrer, notamment pour les documents InDesign. Sur le site InDesign Secrets, Mike Rankin insiste sur le fait que ce processus, a priori simple, peut devenir « un véritable cauchemar avec la nécessité de modifier la position du texte, de retrouver des symboles qui ont disparu, etc. Ainsi, même si la nouvelle version d’un projet ne nécessitait, au premier abord, que quelques petites modifications, vous devez au final prévoir du temps pour apporter des corrections et revoir l’ensemble… et en fin de compte, vous ne faites pas vraiment d’économies. »

Comment se prémunir contre ce risque à l’avenir ?

Ce n’est pas la première fois que Adobe supprime des polices de sa bibliothèque d’abonnement. N’oubliez pas que les fonderies typographiques ont leurs propres problématiques commerciales et que de nombreuses familles de polices peuvent être supprimées à un moment donné, et ce pour une multitude de raisons. Si votre travail repose en grande partie sur les licences Adobe Fonts dont vous bénéficiez avec votre abonnement Adobe Creative Cloud, votre collection typographique doit être modeste. Par conséquent, le meilleur moyen d’éviter les problèmes typographiques de ce type à l’avenir est d’acheter la plupart ou la totalité des polices que vous utilisez.

Vous pouvez être tenté de réaliser des économies sur l’achat des polices, mais conformément au dicton, mieux vaut « acheter mieux pour acheter moins ! ». Si vous enrichissez progressivement votre collection de polices dans le temps, au final vous réaliserez des économies à long terme. De toute évidence, il est plus économique d’acquérir des licences au gré des besoins que de se lancer dans l’achat d’une multitude de familles de polices dès lors qu’elles ne sont plus en libre accès ou fournies « gratuitement » avec Adobe Fonts.

Et c’est aussi l’occasion de s'arrêter sur le travail de créateurs de caractères typographiques extrêmement talentueux et de fonderies typographiques très compétentes. En investissant dans votre collection de polices, vous soutenez directement les créatifs et l’industrie du design.

Comment gérer votre collection de polices ?

Pour avoir une parfaite maîtrise de la typographie dans vos flux de travail, rien de mieux que d’enrichir et de gérer une collection de polices par vous-même. Ainsi, si vous êtes propriétaire de vos polices d’écriture, non seulement vous ne dépendrez plus de Adobe Fonts, mais vous aurez qui plus est la certitude d’avoir les polices qu’il vous faut, à tout moment. Adobe Fonts est un instrument d’une aide extrêmement précieuse grâce auquel les abonnés Adobe Creative Cloud peuvent accéder à des milliers de polices. Très pratique, cet outil permet d’identifier la police de caractère idéale dans le cadre d’un nouveau projet. Mais loin de nous l’idée d’encourager l’achat de licences pour chacune des Adobe Fonts que vous utilisez.

Enfin, quel que soit le nombre de polices dont vous êtes propriétaire, il est important d’organiser votre collection. Les solutions de gestion des polices Extensis ont justement été conçues pour vous aider à gérer les polices Adobe Fonts que vous utilisez et les polices dont vous êtes propriétaire. Les créateurs qui ont recours à Suitcase Fusion, Suitcase TeamSync et au client UTC pour Universal Type Server peuvent choisir d’organiser les polices par style, fonderie, collection tierce, etc. En créant une bibliothèque de polices dédiée aux polices Adobe Fonts dans votre collection, vous serez à tout moment en mesure d’identifier précisément les polices Adobe Fonts susceptibles d’être retirées.

Chose certaine, nous vous recommandons d’analyser votre niveau de dépendance aux polices Adobe Fonts. Si vous êtes amené à employer une police ou famille de polices fréquemment dans vos projets pour le compte d’une marque ou d’un client spécifique, mieux vaut penser à l’acheter. Ainsi, en cas de retrait d’Adobe Fonts, vous serez protégé, de même que votre travail.