Suitcase Fusion vient de passer à un niveau supérieur. Trouvez vos polices plus rapidement

Les polices et les ressources numériques, enfin ensemble. Découvrez les nouveautés d’Extensis Connect

Suitcase Fusion est devenu Connect Fonts ; et c’est encore mieux ! Démarrer l’essai

Dans les coulisses des polices : Futura, une police intemporelle

Nous adorons tous les polices remarquables et artistiques. Les concepteurs possèdent souvent des collections de polices visant à faire passer un message, qu’il s’agisse de polices rétro ou futuristes, grunge ou extrêmement élégantes, baroques ou inspirées du Bauhaus. Mais même la collection de polices la plus éclectique ne serait pas véritablement complète sans quelques polices phares. Les concepteurs utilisent certaines polices depuis la nuit des temps. On pense notamment aux nombreuses versions des polices Helvetica, DIN et, bien évidemment, Futura.

Dans cet article, nous nous intéressons à l’un des piliers majeurs des bibliothèques de polices de nos clients : une superbe police utilisée dans de nombreux logos et qui est tout aussi moderne aujourd’hui que lors de sa publication en 1927… la fameuse police Futura.

 

D_Extensis-Futura-Blog-img-01

 

Nous vous présenterons l’histoire de Futura, son anatomie unique et son utilisation dans les logos et les marques. Nous aborderons également une question à laquelle de nombreuses polices classiques bien établies sont confrontées : quel est l’avenir de Futura ?

 

  1. Futura à travers l’histoire
  2. Logos, marques, art et Futura
  3. Anatomie et charme intemporel de Futura
  4. Quel est l’avenir de Futura ?

 

Futura à travers l’histoire

 

Paul Renner, un concepteur de polices allemand, a créé la police Futura en 1924 dans le cadre du projet New Frankfurt (un programme de logements sociaux abordables ayant bénéficié du soutien et de la contribution de nombreux architectes de renom). Futura a été publiée en 1927 par la fonderie Bauer. Elle a été présentée comme la « police du moment », mais aussi comme la « police de demain ». Son succès fut immédiat.


Nombreux sont ceux qui, en voyant les lignes épurées de Futura, l’associent instinctivement au Bauhaus. Cependant, Paul Renner était plus étroitement associé au mouvement de la nouvelle typographie, qui a légèrement précédé le Bauhaus. Bien que ces deux écoles de pensée se soient indéniablement influencées, elles sont restées distinctes.

 

Si Futura a été bien accueillie au niveau mondial, il en fut autrement dans son pays d’origine. En effet, Paul Renner n’a jamais caché sa désapprobation du parti nazi, ce qui a fini par conduire à son arrestation, à son congédiement et à sa relocalisation temporaire en Suisse.

 

Dès le début de son ascension au pouvoir, le parti nazi a résolument rejeté la typographie romaine, cette dernière étant plus moderne, au profit des polices gothiques traditionnelles. L’anatomie épurée et élégante de la police Futura lui a valu d’être considérée comme un exemple « d’art dégénéré » par les nazis.

 

D_Extensis-Futura-Blog-img-02

 

Si le parti nazi est resté attaché aux polices gothiques désuètes, le reste de l’Europe (y compris les territoires occupés) et les Alliés ont opté pour des polices plus épurées et plus lisibles. En 1941, le parti nazi a finalement succombé à l’opinion publique (et aux problèmes de lisibilité) et a radicalement changé de point de vue sur la question. En effet, les nazis ont faussement déclaré que les polices gothiques avaient des origines juives et les ont interdites. Ils ont alors clairement annoncé que la typographie romaine se devait d’être la nouvelle norme en Allemagne. Mais il était trop tard pour profiter de la popularité de Futura, qui avait déjà pris de l’ampleur.

 

Peu de temps après son apparition, Futura a été utilisée dans des graphiques, des tableaux, des cartes, des bandes dessinées et des publicités imprimées dans le monde entier. Cette police au style sans fioritures était en effet idéale pour présenter des informations et compléter des images. Si Futura a donné naissance à d’innombrables versions, aucune d’entre elles n’est parvenue à séduire autant que l’original. Qu’il s’agisse de marques ou d’œuvres d’art, la police Futura est une véritable icône de la typographie depuis près d’un siècle. Vous pouvez aussi la retrouver sur les côtés des fusées de la NASA et sur la plaque que les astronautes d’Apollo 11 ont laissée derrière eux sur la lune.

Oui, vous avez bien lu ! Futura peut être aperçue sur la lune. Josef Renner n’aurait sans doute jamais parié là-dessus.

D_Extensis-Futura-Blog-img-03


Logos, publicité, art et Futura


Si Futura convient aux astronautes, elle convient également aux aventuriers qui travaillent un peu plus près de chez eux. La police Futura a été utilisée par deux des entreprises automobiles les plus célèbres du monde : Mercedes Benz et Volkswagen. Si ces deux constructeurs automobiles sont allemands, leurs marques sont cependant très différentes. La marque Mercedes Benz est associée au luxe et à la précision, tandis que la marque Volkswagen a longtemps été considérée comme une alternative aux voitures de luxe, fiable, mais abordable, avec une influence de la contre-culture. Si elles ont toutes deux opté pour Futura, c’est parce que cette police est extrêmement polyvalente.


C’est d’ailleurs grâce à cette polyvalence que vous retrouvez Futura sur les logos de nombreuses marques. Et ce n’est pas parce qu’une marque de vêtements sobre et minimaliste comme Calvin Klein l’utilise qu’elle ne convient pas parfaitement à une marque de vêtements plus extravagante comme Dolce & Gabbana, à une marque de streetwear comme Supreme ou à une marque de sport comme Nike.

L’industrie du divertissement est fan de Futura. Futura serait également la police préférée de Stanley Kubrick, qui l’a utilisée pour les affiches et les intertitres de 2001, l’Odyssée de l’espace et de Eyes Wide Shut. Le réalisateur Wes Anderson l’a quant à lui utilisée dans un grand nombre de ses films. Elle orne même les décors de La Famille Tenenbaum. Vous avez aussi sans doute aperçu cette police sur les intertitres et les affiches d’American Beauty, de Gravity, d’Interstellar et de V pour Vendetta, pour ne citer que quelques exemples.

 

Futura a également été utilisée par des hôpitaux, des hôtels, des banques, des éditeurs de livres, un fameux fabricant de meubles suédois et une vodka suédoise. Voici les quinze logos les plus célèbres qui utilisent Futura.

D_Extensis-Futura-Blog-img-04

La popularité de Futura dans la publicité a parfois conduit à une certaine surexploitation. Certaines critiques ont été émises à son encontre. En 1992, un groupe de directeurs artistiques a même publié une annonce pleine page appelant au boycott de Futura Extra Bold Condensed. Mais voilà : personne n’aurait pu imaginer que la police Futura était si polyvalente. Cette surexploitation commerciale signifiait que cette police emblématique était en réalité prête à emprunter une nouvelle voie : celle de l’art et des critiques sociales.

 

Des artistes féministes comme Jenny Holzer, les Guerilla Girls et surtout Barbara Kruger ont adopté Futura dans leurs œuvres. Pendant des dizaines d’années, le secteur de la publicité a dicté aux femmes ce à quoi elles devaient ressembler, ce qu’elles devaient ressentir et ce qu’elles devaient acheter en se servant de Futura. Mais ces artistes ont pris les choses en main et ont utilisé cette police pour créer des œuvres d’art puissantes et provocatrices. Futura a depuis été adoptée par un grand nombre d’artistes, dont Shepard Fairey.

 

D_Extensis-Futura-Blog-img-05

 

Anatomie et charme intemporel de Futura

Futura est de toute évidence une superbe police. Mais pour quelle raison précisément ? Si vous analysez l’anatomie de Futura, vous comprendrez pourquoi elle est si esthétique, quel que soit le moment ou le projet pour lequel elle est utilisée. C’est une police sans empattement, géométrique, avec des traits d’épaisseur égale et peu contrastés.

 

D_Extensis-Futura-Blog-img-06

 

  • Sans empattement. Les empattements sont les petites extensions qui terminent les extrémités des caractères. Vous les retrouvez sur certaines polices telles que Times New Roman, Georgia, Garamond, Caslon, etc. (Bon, d’accord, les empattements ne sont pas des accessoires à proprement parler, mais ce sont tout de même des éléments décoratifs, ce qui est assez similaire.) Ces petites lignes délicates offrent au lecteur un meilleur confort de lecture.


Les polices sans empattement ont généralement un aspect plus épuré et plus moderne et sont souvent plus adaptées aux textes visant à faire passer un message (logos, titres) qu’à un corps de texte. Cependant, ce n’est pas nécessairement le cas de Futura. Comme l’affirment nos amis de Type365, « la hauteur de x relativement peu importante de Futura se prête bien à une utilisation dans le corps du texte… Futura convient parfaitement au corps du texte ».

 

  • Géométrique. La police Futura est particulièrement géométrique. Ses éléments sont basés sur des formes géométriques simples comme les cercles, les triangles et les rectangles. En d’autres termes, ses proportions sont épurées et précises, et elle ne cherche pas à imiter une écriture naturelle ou manuscrite. Futura est aussi très symétrique.

  • Traits à faible contraste. Si vous avez déjà vu un calligraphe à l’œuvre, vous avez pu constater que certains traits sont très contrastés. Les polices à fort contraste imitent les différences naturellement spectaculaires de l’épaisseur du trait qui résultent de l’utilisation d’une plume et d’encre. Certaines polices à fort contraste sont vraiment magnifiques, mais elles sont souvent difficiles à lire, surtout si vous utilisez des polices de petite taille. Futura utilise des traits à faible contraste. L’épaisseur des traits est donc presque uniforme sur la forme de chaque lettre. C’est aussi pour cette raison que la police Futura est idéale dans les corps de texte : elle reste lisible même lorsque la taille de la police diminue.

 

Quel est l’avenir de Futura ?

Futura convient parfaitement à la conception d’applications et de sites Web en raison de sa grande lisibilité. Cependant, son potentiel n’est pas toujours pleinement exploité. Étant donné que l’on s’accorde à dire que la police Futura est magnifique et facile à lire, certains concepteurs ne consacrent pas toujours les efforts nécessaires pour qu’elle ressorte vraiment dans les projets numériques. À notre plus grand bonheur, Florian Gaefke a créé un guide d’utilisation de Futura dans les conceptions d’interfaces utilisateur afin d’aider les créatifs à atteindre les résultats escomptés.

 

Futura existe depuis plus de 90 ans et n’est pas près de disparaître. L’esthétique moderne et épurée adoptée par Paul Renner dans les années 1920 s’est révélée intemporelle. Grâce à sa polyvalence, Futura a pu être utilisée sur les panneaux d’affichage des marques, les œuvres d’art, les fusées et même les couvertures de fictions pour jeunes adultes. Et son succès n’est pas prêt de s’arrêter là. Bien qu’elle ait été publiée en 1927, Futura est toujours considérée comme « la police du moment » et même « la police de demain ». Nul ne serait surpris de continuer à voir Futura sur les conceptions graphiques pendant un autre siècle.

D_Extensis-Futura-Blog-img-07

 

Avez-vous déjà utilisé Futura pour l’un de vos projets ? De nombreuses versions de la police Futura sont disponibles et il peut être difficile de les organiser. D’autant plus si vous utilisez différentes versions pour plusieurs projets ou différents clients. Les logiciels de gestion des polices permettent aux concepteurs professionnels d’organiser, d’activer et de trouver plus facilement les polices dont ils ont besoin pour leur projet.

 

Soyez maître de votre collection de polices