Suitcase Fusion vient de passer à un niveau supérieur. Trouvez vos polices plus rapidement

Les polices et les ressources numériques, enfin ensemble. Découvrez les nouveautés d’Extensis Connect

Suitcase Fusion est devenu Connect Fonts ; et c’est encore mieux ! Démarrer l’essai

Comment se concentrer à l’ère de la distraction : 5 conseils pratiques

Tara Storozynsky
novembre 18, 2022

Dans l’Odyssée, un homme tente de tracer un chemin pour rentrer chez lui, mais il se laisse distraire pendant vingt ans et en rend les dieux responsables. Ne soyez pas comme Ulysse.

Notre capacité de concentration collective est-elle au plus bas ? Je sais que la mienne l’est. Notre distractivité augmente et, bien que nous puissions tous mettre cela sur le compte de ce qui se passe dans nos vies personnelles, cela affecte indéniablement un grand nombre de personnes.

Johann Hari, auteur de Stolen Focus (Concentration volée), l’explique ainsi :

« Au fil des ans, j’avais l’impression que les activités qui nécessitaient une grande concentration, comme la lecture d’un livre, ressemblaient de plus en plus à monter à contresens, en courant, un escalator », dit-il. « Je pouvais encore le faire, mais cela devenait de plus en plus difficile. Puis, j’ai remarqué que beaucoup d’autres personnes ressentaient la même chose, notamment les jeunes que je connaissais et que j’aimais. »

Nous pouvons mettre la faute sur le stress des événements mondiaux de ces dernières années et la façon dont nos smartphones nous invitent constamment comme les gaufrettes d’Alice au pays des merveilles qui commandent « mangez-moi ! » (ou plutôt, « déverrouillez-moi et ajoutez des objets aléatoires à votre panier pour une légère poussée de dopamine au lieu de dormir »). S’abandonner aux distractions fait du bien sur le moment. C’est gratifiant. C’est relaxant. Cela soulage la pression d’une concentration continue. Toutes les hormones du bonheur sont libérées dans le cerveau et, ayant cessé de vous battre, vous vous amusez enfin. Cependant, ce n’est pas très bon à long terme.

Je ne vais pas insister sur la valeur de la productivité ici, parce que j’ai l’impression que nous sommes bombardés par ces messages de toutes parts ; ce qui n’est pas vraiment motivant. Je vais plutôt en parler d’un point de vue émotionnel. Sentir la zone cérébrale responsable de la concentration se relâcher rend mal à l’aise. En tant qu’ancien lecteur assidu, cela me peine de ne pas avoir terminé un livre depuis des mois. Le fait qu’un film acclamé par la critique dure plus de deux heures est une raison suffisante pour m’empêcher d’aller le voir. Les projets créatifs et les activités qui étaient autrefois passionnants semblent maintenant épuisants. Alors, comment pouvons-nous résoudre ce problème ?

Malheureusement, nous ne pouvons pas remonter le temps ou jeter nos smartphones à la mer. Ne vous méprenez pas, si vous voulez symboliquement jeter votre smartphone à la mer, je suis tout à fait pour, mais il y a de fortes chances que vous en achetiez un autre. Mais tout n’est pas perdu ! Il y a des étapes concrètes que vous pouvez accomplir pour regagner votre concentration et retrouver votre efficacité. Prenons le temps d’étudier la question plus en détail.

meditate-img-unsplash-D

 

1. Méditer

 

Je sais, je sais. Tout le monde mentionne toujours ce point. C’est tellement ennuyeux. Mais la méditation est, pour le cerveau, une sorte d’exercice que nous préférerions éviter au début parce qu’il est un peu gênant et que nous aimerions faire autre chose, mais tout comme l’exercice, elle a des avantages divers et indéniables.

Nous savons déjà qu’elle aide à combattre le stress et l’anxiété, qu’elle améliore l’humeur et favorise une plus grande conscience de soi (ce qui est excellent pour tout, pour une meilleure écoute comme pour s’empiffrer moins de biscuits). Mais la méditation est activement liée à l’amélioration de notre capacité à nous concentrer.

Une étude a révélé que même une méditation unique et brève aide à améliorer le fonctionnement cognitif et la concentration pour des tâches simples.

 

2. Retourner à la nature

 

D’un point de vue évolutif, c’est assez étrange que nous passions aujourd’hui plus de huit heures par jour figés devant des écrans lumineux. Ne devrions-nous pas être en train de manger des fruits frais sous des chutes d’eau ou de chasser des élans ou autre chose du genre avant l’heure de l’apéritif ?

Le retour à la nature a des effets bénéfiques sur tous les aspects de notre santé mentale, y compris, vous l’avez bien deviné, la concentration. Une étude a démontré que le temps passé dans la nature diminue la fatigue cérébrale et améliore notre capacité de concentration.

Et, est-ce simplement ma propre perception des choses, ou est-ce qu’une heure dans les bois semble bien plus longue qu’une matinée au bureau ? N’ayez pas l’impression de baisser les bras si vous n’avez pas fait de randonnée pendant le week-end. Même une marche rapide à l’extérieur ou le fait de travailler dans un patio avec des plantes luxuriantes pendant quelques heures peut procurer un sentiment de bien-être.

 

3. Ne vous laissez pas dominer par les écrans

 

L’utilisation d’un téléphone portable, d’un moniteur supplémentaire pour le travail et de tablettes vous expose à la lumière bleue qui est liée à la fatigue oculaire, aux rides et à une foule de problèmes de santé mentale. Mais la lumière bleue n’est pas le seul problème.

Les applications pour smartphones sont conçues pour distraire. Des notifications apparaissent pour vous informer de tout, du problème d’abandon de votre panier d’achat à votre camarade de chambre à l’université qui télécharge des photos de dégustation de vin sur Instagram. C’est un peu comme si quelqu’un vous tapait sur l’épaule et vous interrompait toute la journée. En fait, l’utilisateur moyen d’un smartphone aux États-Unis reçoit 46 notifications push par jour.

Et vous savez quoi ? Si la concentration est un sport d’endurance, ces interruptions gâchent votre temps. Ce sont elles qui réduisent votre temps sans distraction, et non pas votre monologue intérieur pour trouver une bonne idée de plat pour le dîner.

Ces distractions externes épuisent notre capacité de concentration, puis les distractions internes sont plus difficiles à ignorer, car à quand remonte la dernière fois que nous avons intentionnellement consacré notre capacité intellectuelle à résoudre un problème exclusif pendant plus de dix minutes ?

Limiter le temps passé devant un écran est essentiel pour améliorer la concentration. Certaines personnes se contentent de ranger leur téléphone fD’autres laissent leur appareil de côté avant d’aller se coucher, ce qui a pour avantage d’améliorer la qualité du sommeil. Vous pouvez désactiver les notifications de différentes applications dans les paramètres de votre smartphone. Supprimez temporairement les applications pour lesquelles vous avez une faiblesse (TikTok, Instagram, des memes du genre « we're looking at you »). Mettez votre téléphone en mode avion (mon préféré). Ironiquement, vous pouvez même télécharger des applications mobiles pour limiter l’utilisation de votre smartphone.

Si vous êtes comme moi, il se peut que vous ayez un peu de mal à ranger votre téléphone, car c’est ainsi que vous obtenez des indications routières, que vous écoutez de la musique et que vous recherchez l’approbation de vos parents en leur envoyant des mises à jour sur le jardinage. Cette angoisse de la séparation vous pousse alors à sur-compenser en changeant de tenue cinq fois et en dépensant sans compter pour du café glacé. Oh, trop d’informations ? Quoi qu’il en soit, la bonne nouvelle est que vous n’êtes pas obligé de renoncer à votre iPhone.

Une étude a montré que le fait de réduire le temps passé devant un écran d’une heure par jour réduisait le stress tout en améliorant la concentration, la productivité et le sommeil.

 

4. Ajoutez une pincée de distraction saine

 

Nous pensons souvent que l’hypo-stimulation ne concerne que les personnes neuro-atypiques ou les enfants agités. Cependant, si une tâche est carrément ennuyeuse, l’envie de faire tout autre chose peut être irrésistible.

Cela peut sembler contre-intuitif, mais parfois, il est bon d’ajouter une pincée de distraction.

Non, non, c’est trop, remettez la manette de la Xbox !

Si vous avez besoin de pimenter une tâche, vous devez éviter de vous lancer à fond dans le style Salt Bae. Il suffit d’une pincée de sel ou d’un zeste de stimulation pour faire l’affaire. Je parle d’une liste de lecture Spotify qui activera votre cerveau sans trop l’exciter. Ou de prendre votre ordinateur portable et d’aller dans un endroit plus ensoleillé. Allumer une bougie d’aromathérapie. Régler une minuterie pour faire une pause et faire le plein des trois boissons essentielles (eau, boisson chaude contenant de la caféine et jus, smoothie ou boisson froide contenant de la caféine) dont chaque tête de linotte a besoin.

Parfois, vous avez juste besoin d’un peu plus de stimulation pour rendre la tâche à accomplir moins fastidieuse.

focus-distractions-img-unsplash-D

5. Adaptez votre concentration

 

Notre distractivité peut être accentuée lorsque nous entreprenons une tâche laborieuse telle que la mise à jour d’un tableur obsolète. Mais d’un autre côté, nous pouvons améliorer notre environnement en consacrant intentionnellement notre temps et notre énergie à effectuer des tâches qui nous apportent de la joie, éveillent notre curiosité et exigent notre attention.

Cela varie d’une personne à l’autre, mais c’est pratiquement illimité. Des projets ambitieux, comme une peinture de paysage qui vous prendrait des mois, semblent assez idéaux, non ? Mais même si vous n’avez pas les moyens de le faire pour le moment, vous pouvez rendre les tâches quotidiennes plus gratifiantes si vous les accomplissez intentionnellement. Cuisiner une recette pour le dîner, nettoyer en profondeur un appareil électroménager ou planter une plate-bande peuvent toutes être des tâches incroyablement gratifiantes. Et lorsque nous allons jusqu’au bout et que nous les accomplissons, nous nous rappelons que nous assurons toujours. La capacité de se mettre au travail, de commencer une tâche et de la terminer. C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Plus vous vous préparez à réussir, plus vous vous efforcez à rester concentré et à terminer la tâche à accomplir, plus cela devient facile.

 

Bonus : réduisez les distractions embêtantes

 

Le désordre peut être une source de distraction désagréable. Pour les besoins de cet article, je vais le diviser en trois sous-types : le désordre physique, le désordre mental et le désordre des tâches.

Le désordre physique est le plus évident. Le fait de mettre de l’ordre dans votre bureau peut vous aider à mieux vous concentrer sur votre travail.

J’aime penser que le désordre mental est ce qui devrait être organisé dans votre tête, mais qui ne l’est pas. Parfois, pour une raison quelconque, nous ne pouvons pas nous empêcher d’être obsédés par ce que nous voulons mettre au menu du déjeuner de l’Action de grâce, ou par le fait que nos plaisanteries ont pu être mal prises à l’heure de l’apéro. Quelle est la meilleure façon de nettoyer la maison ? Notez ces trucs et passez à autre chose.

Ensuite, il y a le désordre des tâches. Vous voyez, parfois une tâche est simplement intégrée dans d’autres choses. Il est utile de réfléchir aux processus et de voir comment vous pouvez rationaliser une tâche. Il est également utile de se débarrasser du désordre numérique afin de pouvoir se concentrer sur la tâche à accomplir.

À moins de vouloir vivre dans une bulle, il est impossible d’échapper au monde extrêmement distrayant dans lequel nous vivons. De plus, nous avons fait pas mal de recherches, car nous avons vu combien les loyer sont élevés partout ailleurs. Il s’avère qu’aucun restaurant ne fait de livraison dans ce quartier et que les écoles n’y sont pas du tout bien classées. Quoi qu’il en soit, ce que nous pouvons faire, c’est prendre les choses en main et réapprendre les compétences essentielles que sont l’intentionnalité et la conscience de soi.

Nous pouvons retrouver la joie d’être présents dans notre travail, nos loisirs et nos relations. Parce que vous savez quoi ? La concentration n’est pas une question de productivité. C’est un effet secondaire intéressant, mais à la base, la concentration consiste à être présent et intentionnel, à vivre le moment présent.

Il suffit de se concentrer sur le positif pour que l’avenir soit radieux.